Présidentielle 2022 : le quinquennat d’Emmanuel Macron passé au crible par Michel Barnier !

Le candidat à la primaire de la droite Michel Barnier était de passage ce dimanche 19 septembre 2021 sur l’émission « Dimanche en politique » de France 3 Alpes. Le député RL a passé au peigne fin les 4 ans de gestion d’Emmanuel Macron à la tête de l’État français. Un bilan qu’il juge moins glorieux vu les attentes du peuple français.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Michel Barnier (@michelbarnier)

Un bilan sévère

Emmanuel Macron tend vers la fin de son quinquennat et l’heure est au bilan. Sur la gestion de l’actuel président de la République, les appréciations diffèrent d’un acteur à un autre. Pour le député LR Michel Barnier, le bilan des 4 ans de gestion du chef de l’État n’est pas à la hauteur de ce qu’espéraient les Français.

Il reproche à l’actuel occupant de l’Élysée de se comporter comme un hyper-président qui prend tout seul toutes les décisions. « La gestion de notre pays depuis quatre ans a été parfois péremptoire », constate-t-il.

Selon Michel Barnier, Emmanuel Macron a fait preuve d’une gestion « trop solitaire ». À titre d’exemple, l’ancien commissaire européen évoque le cas de la covid-19 qui est mal gérée par le gouvernement. « On aurait pu gérer la crise du Covid plus collectivement, comme on l’a fait en Allemagne par exemple. Rien n’oblige le président de la République à décider seul », a-t-il fait remarquer.

S’il est élu, le candidat de la droite promet de se démarquer de cette politique centriste et europhile menée par l’actuel locataire de l’Élysée. « Je vais gérer ce pays de manière plus collective et très différente », a-t-il déclaré.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Michel Barnier (@michelbarnier)

Une fermeté sur la politique migratoire

La politique migratoire de Michel Barnier dévoilée lors des journées parlementaires de LR il y a quelques jours a suscité une avalanche de réactions en France et en Europe. Pourtant, le candidat ne veut pas se montrer flexible. Dans l’émission « Dimanche en politique », il maintient toujours sa proposition. Une fois élu président de la République, l’ancien ministre des Affaires étrangères souhaite observer un moratoire de 3 à 5 ans afin de réfléchir sur le phénomène de l’immigration.

Michel Barnier plaide pour que chaque pays de l’Union européenne puisse retrouver sa souveraineté. Celle d’appliquer les décisions de sa juridiction dans le domaine de l’immigration sans être contrarié par les dispositions de l’UE. « Le juge suprême disait de Gaulle, c’est le peuple souverain. Pour gérer des questions concrètes, comme en matière d’immigration, nous n’avons plus la capacité de gérer par nous-mêmes. Il faut changer ce qui doit être changé pour que d’autres Brexit ne se produisent pas », se justifie-t-il.

Avec une telle fermeté dans sa politique migratoire, le Savoyard se démarque ainsi du centriste et d’europhile dont il a toujours été pointé du doigt. Ces propositions collent plus de ceux de la droite. Ce positionnement lui permet de se rapprocher des militants de base du LR. Certes, les sondages ne le donnent pas gagnant si une primaire est organisée, mais l’ex-négociateur de Brexit pour l’UE croit fermement en ses chances. Âgé de 70 ans, il ne compte pas lâcher prise en si bon chemin et prêt à aller jusqu’au bout.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : le quinquennat d’Emmanuel Macron passé au crible par Michel Barnier !