Présidentielle 2022 : face à face Mélenchon–Zemmour, qui est les grands gagnant ?

Annoncé depuis quelques jours, le duel entre le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon et le polémiste Eric Zemmour a finalement eu lieu. Connus tous deux pour leur éloquence, les deux personnages ont opiné sur divers sujets qui préoccupent les Français. Pendant 2 heures d’horloge, ils ont monopolisé l’attention de 3,7 millions de Français qui ont suivi ce débat. De tous ces échanges, quel est le débatteur qui s’est révélé le plus convaincant ?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jean-Luc Mélenchon (@jlmelenchon)

Immigration : la France est-elle en danger ?

C’est le premier sujet sur lequel le décor de ce débat a été planté. Pour Eric Zemmour à qui la parole a été donnée en première position, la réponse à cette question est sans ambiguïté. « Oui, pour moi, la France est en danger », répond le polémiste qui se retrouve ainsi sur son terrain de jeu préféré.

« Nous avons donné les droits de la politique d’immigration aux immigrés. Ce sont eux qui choisissent qui vient, qui ne vient pas : le fils, la mère, la femme, le cousin… » , explique l’ancien éditorialiste de Figaro avant de faire une fixation sur l’islam. « L’islam est une religion politique par essence. Elle ne s’occupe pas de l’intériorité des fidèles, mais des normes sociales et politiques. L’islam est une religion qui concurrence le Code civil (…) qui n’est pas compatible avec la France », a-t-il ajouté.

Des propos que fustige Jean-Luc Mélenchon avec son concept « la créolisation de la France ». Pour le leader de la France insoumise, « nous sommes le pays qui pratique depuis le plus longtemps une forme de créolisation assumée, c’est-à-dire la création d’une culture commune de gens qui se trouvent au même endroit », explique le candidat.

Opposition sur l’insécurité

Sur le sujet relatif à l’insécurité, le point de vue des deux candidats ne s’accorde pas. Selon le polémiste, l’insécurité grandissante aujourd’hui en France est en grande partie liée à l’immigration. « Pour moi, la délinquance que nous vivons n’est pas une délinquance, c’est un djihad. C’est une de civilisation qui nous est menée, une guerre de pillages, une guerre de viols, une guerre de meurtres », développe-t-il.

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il met en exergue les grandes lignes de son programme dans le domaine sécuritaire. « On a réussi à couper la police de la population. Je veux une police respectueuse des gens », résume-t-il après avoir énuméré ses propositions de solution.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Bally Bagayoko (@ballybagayoko)

Nucléaire : Mélenchon contre, Zemmour pour

Sur le nucléaire, Jean-Luc Mélenchon souligne la nécessité d’accélérer la transition énergétique. Il insiste sur la montée des eaux qui est dangereuse pour le littoral français. En revanche, Eric Zemmour reste droit dans ses bottes sur ce sujet. Fervent défenseur du nucléaire, il justifie son choix par sa faible production de CO2. « Jean-Luc Mélenchon veut sauver la planète, moi je veux simplement sauver la France », a-t-il lancé.

L’unique sujet sur lequel les deux débatteurs s’accordent reste la sortie ou non de la France de l’Otan.« Je pense que nous devrions sortir de cette alliance militaire pour que la France récupère totalement son indépendance », déclare le candidat de LFI. « Je suis tout à fait d’accord avec le début de ce qu’à dit Monsieur Mélenchon. L’Otan aurait dû se dissoudre quand l’URSS a disparu, nous sommes tout à fait d’accord sur ce point », reconnait l’ancien chroniqueur de CNews.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : face à face Mélenchon–Zemmour, qui est les grands gagnant ?