La chronique du polémiste Éric Zemmour est supprimée : sa possible candidature fait des dégâts !

Après sa démission de ‘’Le Figaro’’, l’une des chroniques quotidiennes du journaliste et potentiel candidat à l’élection présidentielle sur CNews vient censurée. La chaine d’information de Canal+ a pris cette décision à la suite de la décision du CSA (conseil supérieur de l’audiovisuel) de réduire le temps d’émission du polémiste. « Fort triste », s’est senti celui dont le dynamisme et la notoriété ont imposé comme un maillon essentiel dans la chaine des débats politiques actuellement en France.

Des millions de spectateurs privés des interventions du chroniqueur

Une fois encore, le débat sur la liberté d’expression agite le milieu de la presse française. L’émission ‘’Face à l’Info’ ’du polémiste sur CNews Eric Zemmour est mise aux arrêts désormais. C’est dans un communiqué que la chaine d’information a annoncé l’arrêt des chroniques du candidat non déclaré à la présidentielle de 2022 sur ses ondes.

En effet, il y a seulement quelques jours, le Conseil central de l’Audiovisuel (CSA) demandait aux chaines de télévision de décompter le temps d’intervention du journaliste. Et pour cause, l’institution de régulation a estimé qu’Éric Zemmour était devenu « un acteur du débat politique national ».

La chaîne CNews dit regretter cette décision du CSA. Cette décision « prive des millions de téléspectateurs des interventions du chroniqueur, et ce, bien qu’Éric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans 7 mois », a déploré la chaine dans un communiqué. « J’en suis fort triste », a également commenté le polémiste sur CNews.

Il faut par ailleurs noter que les intentions présidentielles du journaliste Zemmour s’éclaircissent de jour en jour. Depuis quelques mois, il multiplie des activités politiques, des réunions publiques ainsi que des collectes de parrainage et des déclarations ambiguës. Pour l’instant, néanmoins, rien n’a été officialisé quand bien même des adversaires comme Marine Le Pen l’estiment d’ores et déjà « candidat ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @quoi_de_neuf_en_france

L’équilibre entre les uns et les autres sur les chaînes

La décision du CSA demandant de réglementer le temps d’intervention du possible candidat aux élections présidentielles fait couler d’encre et de salives. La plupart de gens soupçonnent une machine visant à museler le polémiste dont l’influence et le poids dans le débat politique ne font que croitre, tandis que d’autres déplorent une entrave à la liberté d’expression. « Le CSA n’intervient pas la programmation des chaînes, il ne peut imposer ni récuser un intervenant. Il y a une liberté éditoriale des chaînes », a déclaré l’institution de contrôle par la voix de son président, Roche Olivier Maistre. Il ajoute par la suite que « toutes les chaines ont une liberté éditoriale totale pour inviter les personnalités de leur choix, au moment de leur choix. Elles doivent simplement veiller aux équilibres entre les uns et les autres en fonction du poids politique se chacun ».

En somme, il est d’une évidence incontestable que la candidature de l’écrivain dérange. Hier seulement, c’était le tour du député LR Guillaume Larrivé d’estimer qu’Éric Zemmour diviserait davantage la France s’il parvenait à être élu.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / La chronique du polémiste Éric Zemmour est supprimée : sa possible candidature fait des dégâts !