Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   110 euros d’aides en plus chaque mois que les ménages français oublient de réclamer

110 euros d’aides en plus chaque mois que les ménages français oublient de réclamer

Des familles oublient de réclamer leurs droits. Pourtant, c’est une aide qui pourrait changer leur vie.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Des milliers de familles vulnérables peuvent jouir des aides financières de l’État. Mais d’après les constatations des organismes œuvrant dans le domaine, elles sont nombreuses à oublier de les réclamer. Elles passent à côté d’une bonne centaine d’euros.

Aide : Plus de 10 milliards d’euros, la totalité des aides non-réclamées

Le pays est loin d’être sorti d’affaires. Face à l’inflation incessante, des milliers de Français ont du mal à garder leur tête hors de l’eau. Le gouvernement met en place de nombreux dispositifs afin de leur donner un coup de pouce.

Malheureusement, les bénéficiaires de ces aides sont de masse à oublier de réclamer leur droit ou n’y font pas trop attention. Et pourtant, la somme destinée à ces allocations non réclamées atteint plus de 10 milliards d’euros. Selon les enquêtes, de milliers de familles se passent de ces minimas sociaux.

Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils peuvent obtenir une belle somme jusqu’à 110 euros d’aides par mois. De plus, les aides ne proviennent pas toutes de l’État. Certaines allocations viennent des collectivités territoriales comme la commune, le département ou la région.

À voir Chèque énergie : ce que vous devez savoir sur cette aide pour diminuer vos factures cette année

Mais alors, pourquoi les bénéficiaires de ces aides sociales font l’impasse sur ces allocations. Alors que cela peut vraiment améliorer leur mode de vie ? D’une manière générale, ces gens sont en manque d’informations, notamment sur l’accès à ces dispositifs et parfois les difficultés des démarches à suivre.

Zéro réclamation des allocations alors qu’ils ont droit

D’après l’enquête menée par le Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), plus de 50% des personnes éligibles au minimum vieillesse ne le réclament pas. Ce chiffre va jusqu’à 34% pour le RSA et 35% pour l’assurance chômage.

Tous ces chiffres regroupés renvoient à des millions de personnes qui ne réclament pas les aides à des millions d’euros. Et pourtant, elles y ont droit. Et ces informations ne sont qu’à titre d’exemple, il existe encore de nombreuses autres aides financières.

Le plus souvent, ces personnes bénéficiaires des aides sociales sont en manque d’informations. Il est donc tout à fait normal si elles n’en font pas la réclamation. C’est en tout cas la première raison qui les empêche de percevoir ces allocations.

Mais les aides publiques sont aussi moins réclamées, alors que ces dispositifs visent à accompagner les familles modestes pour la transition énergétique. On parle par exemple du dispositif Ma Prime Renov’. Les aides sociales sont pourtant élaborées pour accompagner et améliorer le niveau de vie de ces bénéficiaires.

À voir 2 aides que les retraités peuvent réclamer pour arrondir leur fin de mois, les conditions

Aide : Le non-recours atteint un chiffre phénoménal

Selon Cyprien Boutard-Geze, CEO de Klaro (anciennement « Toutes mes aides »), le taux de non-recours, soit la somme que les foyers passent à côté, équivaut à 110 euros par mois. Cette application aide les Français à connaître tous les dispositifs dont ils peuvent bénéficier.

Mieux encore, pour éviter de rater vos aides, en cette période d’inflation, vous pouvez faire un petit test sur votre éligibilité à plusieurs allocations sur « Mesdroitssociaux.gouv.fr ».

Vous aimez ? Partagez !

Info Menton est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :